4x4-mag
4x4-mag

Le seul webzine Avec un maximum d'infos Sur le monde de l'Off Road au Maroc... Sur 2 ou 4 roues !


Libya Rally 2015 Maroc du 16 au 23 avril 2015. Partie 1



Au cours des deux dernières années, le Libya Rally a grandi pour devenir un événement de haut niveau, accueillant tous les ans de plus en plus de compétiteurs de toute l'Europe. L'édition d’avril 2014 a compté pas moins de 400 personnes: 200 coureurs, 120 membres d'équipes d’assistance et 80 personnes dans l’organisation. Nous pouvons affirmer maintenant que Libya Rally est le plus grand rallye non-FIA / FIM en Afrique.


Libya Rally 2015 Maroc du 16 au 23 avril 2015. Partie 1

Le parcours 2015

Voici les 7 étapes en album.

1-Jeudi 16 avril Fez: contrôles administratifs et techniques
2-Vendredi 17 avril Etape 1: Fès-Boudnib
3-Samedi 18 avril Etape 2: Boudnib – Merzouga (235 km)
4-Dimanche 19 avril Etape 3: Merzouga – Mhamid (345 km)
5-Lundi 20 avril Etape 4: Mhamid – Mhamid (210 km)
6-Mardi 21 avril Etape 5: Mhamid – Tissint (370 km)
7-Mercredi 23 avril Etape 6: Tissint – Ouarzazate (280 km)
8-Jeudi 24 avril Etape 7: Ouarzazate – Marrakech (290 km)
Libya Rally 2015 Maroc du 16 au 23 avril 2015. Partie 1

Le 17 avril la septième édition du Libya Rally prends son départ à Fez

Le Libya Rally démarre sa septième édition, ce rallye est celui qui à pris le plus d’ampleur sur le sol Africain ces dernières années. La dernière édition en Libye a eu lieu en 2009, depuis le rallye est en exil. L’organisation a dû choisir une nouvelle destination, car la sécurité ne pouvait plus être garantie en Libye. Après deux éditions en Tunisie, ce rallye commence sa troisième édition au Maroc dans les décors très variés qu’offre ce pays.  
Cette septième édition du Libya Rally offre à ses concurrents un parcours de 2.500 kilomètres sur sept jours. Le parcours commence à Fez, prend deux jours pour descendre dans le sud en direction des dunes de Merzouga et de l’Erg Chegaga, où le rallye fera honneur à son nom : ‘Extreme Desert Challenge’. Le rallye finira avec une piste plus que superbe en direction d’Ouarzazate et le 23 Avril les vainqueurs seront honorés à Marrakech.
Mais avant tout les 340 participants ainsi  que les équipes d’assistance, se sont retrouvés à Fez pour les contrôles administratifs et technique. Avec 110 véhicules répartis en quatre catégories de courses et environ 90 personnes dans l’équipe d’organisation, ce rallye a doublé ses chiffres de fréquentation en quelques années. Au départ vendredi matin,, il y aura 42 voitures/buggy, 11 SSV et 44 motos/quads. Ensuite pas moins de 13 équipes participent en camions, parmi eux des équipes renommées comme par exemple Schoonesdakar, Mammoet, JB Trading, Team Feryn et Riwald.
 

Mais grandir n’était pas le but principal pour ce rallye, professionnaliser le rallye, “taking the rally to a next level” comme dit l’organisateur Gert Duson, voila le but principal. Ce but à l’air d’être déjà bien atteint quand on regarde les innovations sur le rallye ; l’utilisation du GPS Unik et du Sentinel, l’utilisation d’un hélicoptère puissant, capable de sortir les motos et quads des dunes. La livraison et la fourniture de carburant de qualité dans les bivouacs, de l’Avgas pour les Overdrives, le tout en camion citernes contenant plus de 40.000 litres. Et surtout il ne faut pas oublier la production de deux épisodes de TV sur le rallye pour la chaine Néerlandaise  RTL 7, qui suit chaque année le Dakar. Ces émissions seront diffusées début mai au Pays-Bas. 
Le Libya Rally, organisé par Gert Duson, est originellement un rallye comportant principalement des participants Belges et Néerlandais. Et même si ces pays représentent toujours la plus grande partie des participants, le rallye maintenant compte des coureurs provenant de 15 pays différent. Venant  de pays comme l’Australie, l’Angleterre, l’Espagne, l’Afrique du Sud, l’Irlande, mais aussi de pays comme le Kenya et l’île de Curaçao. On constate également une hausse dans le nombre de participants Français. La réputation de ce rallye a entretemps bien dépassée les frontières Belges et Néerlandaises, grâce à une organisation bien rodée et un rallye très professionnel avec de superbes pistes. De plus en plus d’équipes se servent de ce rallye pour se préparer sérieusement pour le Dakar. 

Vendredi 17 avril Etape 1: Fès-Boudnib

Libya Rally 2015 Maroc du 16 au 23 avril 2015. Partie 1
Martin van den Brink remporte la première étape du Libya Rally de Fez à Boudnib
La première étape du Libya rally a commencé par une liaison routière de 240 km jusqu’à Guercif. Le départ officiel se donnant à quelques kilomètres à l’extérieur de Guercif par une spéciale de pas moins de 378 km. Les premiers 60 km, parcourus lentement suite à une navigation difficile. A partir du km 65, la végétation se clairsema et après environ 80 km les concurrents sont arrivés dans une magnifique vallée se terminant sur le fabuleux plateau du Rekkam. Après le plateau du Rekkam, le 50 km suivant furent très rapides. Cette spéciale fut donc un mix de plaines, de belles vallées verdoyantes et d’oueds encore  humides suite aux dernières pluies. Les 60 km suivant ne purent être parcourus très rapidement à cause d’une grande quantité de rochers et de fissures sur la piste, mais les derniers 10 km le long d’une vallée miraculeusement verdoyante les compensèrent largement. Finalement une courte liaison de 40 amena les concurrents au final de la journée, le premier bivouac juste en face du Caravansérail du Rekkam à Boudnib.
A 7h30 le premier quad pris le départ, Guido Slaat eu l’honneur d’ouvrir la piste, c’est sa 4° participation au Libya rally et il était vraiment impatient de prendre la piste. Tous les participants prirent la piste entre 7h30 et  10h du matin. Malheureusement le départ de la course ne fut pas couronné se succès pour tous, le Pajero de l’équipage Thijs et Ruth Brands ne pu prendre le départ qu’à 12h30 suite à une casse mécanique. En 2012 ils s’étaient hissés sur la 3° marche du podium, mais les soucis mécaniques de cette année ne présagent rien de bon pour égaler leur dernier succès.
Ce premier jour nous apporta une belle bagarre entre Jacky Loomans sur Toyota Hilux et le pilote Marrakchi Jean-Antoine Sabatier au volant de son Bugga One. « Ce fut une très bonne journée, mais dure physiquement ainsi que pour la voiture » nous dis jacky. Malheureusement Sabatier  joua de malchance dans la dernière partie de la spéciale, en réparant son buggy il se blessa à la main et perdis du temps.

Le Camion Mammoet piloté par Martin van den Brink arriva rapidement au bivouac, il dépassa pas mal de voitures et de buggys sur la piste. Il remporte cette spéciale en réalisant le meilleur temps de tous les véhicules participants ! L’année passée il participait au rallye en moto et cette année il est revenu avec un camion testé sur le Dakar.’’ Tout le monde s’écarta rapidement devant nous et nous avons pu maintenir notre vitesse, ce qui est parfait pour les tests ‘’.
Chez les motos les premiers à rentrer au bivouac  furent Kim de Rycker, Paul Middelaar, Erik Haakmeester, Marcin Kruger et  Mirjam Pol la gagnante du jour. Kim eu de la malchance dans les derniers 90 km de la course, son dérouleur de roadbook tomba en panne et  il du naviguer seulement au Gps, Paul fut très enthousiasmé par les pistes, les beaux paysages et la navigation. Erik chuta lourdement  après avoir manqué une large saignée sur son roadbook et avoir sauté par-dessus au dernier moment. Mais heureusement sa chute fut sans gravité. Mirjam, seule femme participante en moto fut très heureuse de cette première journée. Elle n’avait plus couru depuis son Dakar en 2011, et est très heureuse de sa première place ce premier jour. Le pilote quad Gerar List à eu une très longue journée ‘’j’ai fait un Dakar complet en un jour’’, il a eu un certain nombre de soucis avec le quad, beaucoup de malchance, mais à rejoint le bivouac  avec une grand sourire et prêt à repartir de plus belle.
Tim Coronel, qui n’a pas été très loin au Dakar cette année, a préparé son buggy pour le libya rally est très heureux de cette première spéciale : ‘’ ce fut une vraie étape de style Dakar’’.

L’organisation est aussi très satisfaite de cette première journée, douze interventions, toutes techniques et aucunes médicales.

Motos et quads
1. Mirjam Pol
2. Erik Haakmeester
3. Herwin Hopmans
Voitures et Buggy’s
1. Jacky Loomans and Frits Dreismans
2. Alwin Oud and Mark Luyckx
3. Joris Mattijs and Serge Bruynckens
SVV’s
1. Pascal Cattiaux and Patrick Antoniolli
2. Jose Manuel Fernandez Alvarez and Denis Habran
3. Pascal Mercier and Christophe Leclerq 

Camions
1. Martin van den Brink and Mario Kress
2. Gert Huizink and Edwin Wigman
3. Noel Essers and Joha

Samedi 18 avril Etape 2: Boudnib-Merzouga

Libya Rally 2015 Maroc du 16 au 23 avril 2015. Partie 1
Un camion de nouveau sur la première marche du podium pour cette seconde étape : Gert Huzing et Edwin Wigman sur leur camion Tatra.
Pour cette seconde édition le rallye a piqué plein sud vers Merzouga, magie du désert, les concurrents on trouvé un lac à la place du bivouac ! Incroyable et pourtant suite aux très grosses chutes de pluie de ces derniers mois, on trouve des lacs dans le désert. Ce matin un fort vent rendit la visibilité difficile. Heureusement pour les pilotes, l’étape du jour était courte en récompense à celle très longue de la veille et la nuit très courte. Le départ fut donné au bivouac et les pilotes récoltèrent des applaudissements nourris des spectateurs. Les premiers 30 km furent rapides avec de nombreuses pistes parallèles, suivis par 30km de parcours quasi trialisant à travers un large oued. A partir du km 70 les pilotes trouvèrent une piste rapide ou ils purent rouler plein gaz. 
Dans cette région du Maroc, beaucoup d’équipes viennent s’entrainer pour le Dakar.  Après le Contrôle de Passage (CP) ou des sandwiches étaient préparés pour les pilotes, la piste continuait plein sud pour arriver finalement à un cordon de dunes de l’Erg Chebbi. A la sortie des dunes un piste rapide avec un mélange de sable et de lits d’oueds attendait les concurrents. Finalement 12 km de dunes pour arriver au bivouac de Merzouga, juste à côté de l’hôtel Yasmina.

Vincent Thijs et Ruth étaient au départ ce matin après une longue nuit de mécanique “new day, new possibilities, let’s go for it” nous confiait Ruth ce matin. Ce matin, le champion néerlandais Eelco Bekker et son copilote Sijbrand Booij qui se préparent pour le Dakar 2016 ont été victime d’un accident. En se battant avec Alwin Oud ils ont manqué un jump important et se sont retrouvés sur le toit avec leur Toyota. Leur premier appel à la direction de course était très pessimiste, mais ils ne se résignèrent pas facilement et avec un peu d’aide d’ Henk Theunissen et Edwin van der Vegt ils remirent leur véhicule sur ses roues et purent continuer ‘ cela fut un peu tendus, nous avons ratés un jump et nous avons fait deux tonneaux, mais heureusement les dommages n’étaient pas trop importants’’ nous dis Sijbrand à son retour.
Aujourd’hui le vaiqueur de la catégorie moto fut le Belge Kim de Rijker, suivi par Mirjam Pol ‘’ je vais avoir des explications à donner à mon retour à la maison, avec une femme dans ma roue toute la journée’’. Kim à dépassé Mirjam, mais elle s’est accroché te et ne l’a pas laissé partir ce qui fait qu’elle est toujours en tête du classement général. 
A leur arrivée Erik Haakmeester et Werner Hollaender nous ont dis que les dunes étaient très difficile, en plus avec moins de 50 m de visibilité due à la tempête de sable. Les frères Van Eerd nous l’ont aussi confirmé ‘’c’était très difficile pour des pilotes inexpérimentés’’.

Malgré tout, Maaik Willems, du team Bastion, était très satisfait de cette spéciale avec de grandes dunes, il arriva avec un grand sourire à l’arrivée. Idem pour Jack Brouwer, JB Trading, qui arrive second dans la catégorie Camions ‘’hier j’ai eu une mauvaise journée, je ne sais pas à quelle place je suis aujourd’hui mais j’ai dépassé une certaine quantité de voitures’’. Gerrit Huzink du team Riwald fini en tête du classement camions et réalise le meilleur temps toutes catégories confondues. ‘’juste avant midi nous ne voyions quasi plus rien, beaucoup de sable et peu de visibilité, mais nous avons apprécié les dunes’’. Martin van den Brink fut moins chanceux, il cassa une pièce de la direction dans les dunes, mais il reste positif ‘’nous sommes là pour tester le camion, cela fait partie du jeux’’.

Motoren et quads
1. Kim de Rycker
2. Mirjam Pol
3. Joris van Dyck

Autos et buggy’s
1. Jacky Loomans et Frits Dreismans 
2. Matthieu Serradori et Didier Haquette
3. Fodil Allahoum et Denis Rozand

SVV
1. Thierry Gerome et Geoffroy de Burlin
2. Janus van Kesteren et Erwin van der Bosch
3. Pascal et Olivier Cattiaux

Camions
1. Gert Huzink et Edwin Wigman
2. Jack Brouwer et Gerard van Veenendaal
3. Gregoor Bouwens et Toon de Groof

Dimanche 19 avril Etape 3: Merzouga-M'Hamid

Libya Rally 2015 Maroc du 16 au 23 avril 2015. Partie 1
Jacky Loomans regagne du terrain sur les camions
En guise de petit déjeuner les  coureurs ont eu droit à 40 km dans les dunes de Merzouga “et même plus si on perd la trace!”, dit organisateur Gert Duson pendant le briefing. Quand on navigue correctement dans les dunes, tout va bien, mais si on ne reste pas bien sur la trace on peut se faire pièger dans les très hautes dunes. Après les dunes commence la fameuse piste de Merzouga à Mhamid, une classique de l’ancien Dakar.  Un mélange sublime de pistes rapides, dunes, vallées et canyons. “Allez-y fort, mais profitez bien de ce beau passage”, prévenait le directeur de course. Vers le km 90 à nouveau des dunes, mais cette fois-ci les dunes de Erg Ouzina, une petite mer de dunes qui est rarement visitée. Peut-être moins difficile que l’Erg Chebbi, mais très sympa tout de même et complètement différentes. En sortant des dunes à nouveau 100 kilomètres de pistes rapides avec du sable, de petites dunettes, des oueds à sec et tout ceci dans un paysage sublime. Après le kilomètre 200 on attaque une piste très rapide et large qui permet de prendre des vitesses élevées. En arrivant presque à la fin de la spéciale un passage de col et ensuite une descente fort empierrée et un superbe vue. Une longue étape de 312 km, des pistes très varié et des dunes fabuleuses, avec une arrivée sur Mhamid.

Les premières motos ont été très rapides et sont même arrivées avant l’organisation à l’hôtel. La plupart des coureurs étaient bien d’accord : ce fut tune très belle journée, des pistes rapides, de superbes dunes et de belles pistes de montagne avec de très beaux paysages. Certains coureurs qui avaient perdu du temps dans les dunes étaient en panne d’essence avant le ravitaillement, mais si ils avaient de la chance comme Erik Haakmeester, qu’un collègue motard passe et vous tire jusqu’à la pompe. “Werner Hollaender est mon héro de la journée”, dit Erik quand il arrive au bivouac. Walter Terblanche a chuté sur une piste rapide après les dunes, aidé par Paul Harvey il a reprit sa moto et est reparti pour finir la spéciale. Kim de Rycker a perdu du temps, car lui aussi était en panne d’essence. Mirjam Pol a passé une très bonne journée et arrive  une des premières motos, “j’ai très bien roulé et les dunes étaient merveilleuses, sur les plaines j’ai pris beaucoup de vitesse, super !”. Le vainqueur de la journée est Joris van Dyck, lui aussi très positif sur les dunes de l’Erg Chebi, un grand bonheur pour les motards.  

Dans la catégorie des voitures, Jacky Loomans a été très rapide aujourd’hui, vainqueur de la journée pour les voitures et vainqueur de la journée toutes classe confondues ! “Nous avons roulé très rapidement dans les dunes et on a laissé les camions derrières nous”. Maaik Willems de l’équipe  Bastion arriva sur la fin de la spécial avec un grand sourire, “ces dunes étaient une grande joie !”, il arriva en deuxième position. Moins de chance pour l’équipe de Henk Theunissen, la voiture a eu un problème technique et elle a freiné brusquement, Henk s’est abimé l’épaule et ne pouvait plus continuer. Il a été évacué en hélicoptère, mais son équipe a passé toutes la nuit a réparer la voiture sur place et a réussi à la ramener au bivouac le lendemain matin. Comme Gert Duson disait hier, c’est la journée qui fait la différence entre les hommes et les garçons! L’équipe Black Ram a beaucoup de travail mais n’abandonne jamais. 

Dans la catégorie des camions Martin van den Brink, de l’équipe Mammoet, a bien repris aujourd’hui sur leur perte de temps d’hier. Malgré le fait qu’il se soit arrêté pour aider son ami coureur Jack Brouwer de l’équipe JB Trading dont le camion était sur le côté. Gregoor Bouwens de l’équipe Art of Speed s’arrêta aussi pour aider, les vrais camionneurs s’aident toujours quand ils ont des problèmes dans les dunes.  

Une journée avec une spéciale difficile, mais des dunes appréciées par les coureurs. Les résultats temporaires de la journée sont: 

Motos et quads
1. Joris van Dyck
2. Mirjam Pol
3. Ben Norman

Voitures et buggy’s
1. Jacky Loomans et Frits Dreismans
2. Maaik Willems et Robert van Pelt
3. Mathieu Serradori et Didier Haquette

SSV
1. Thierry Gerome et Geoffroy de Burlin
2. Janus van Kasteren et Erwin van der Bosch
3. Pascal Mercier et Christophe Leclerq

Camions
1. Martin van den Brink et Mario Kress
2. Gert Huzink et Edwin Wigman
3. Jack Brouwers et Gerard van Veenendaal

Lundi 20 avril Etape 4: Mhamid – Mhamid (210 km)

Libya Rally 2015 Maroc du 16 au 23 avril 2015. Partie 1
Quatrième étape, une boucle autour de M’Hamid, 
Aujourd’hui le bivouac prends ses quartiers à M’Hamid et les pilotes effectuent une boucle de 254 km autours du lac Iriki et de l’erg Chegaga avec beaucoup de dunes et de sable, le tout entrecoupé de partie rapides. Pendant les 50 premiers kilomètres les coureurs suivirent une majorité de pistes en direction de l’ouest. Les 15 premiers km sur du sable dur et du gravier, les 30 suivants furent un peu moins confortables à cause des cailloux présents en quantité sur le parcours. Aux environs du km 53 ils durent suivre le lit d’un oued qui leur procura des sensations de pilotages très agréable. Après avoir quitté l’oued, 10 km de piste ordinaire suivies de quelques mini dunes pour arriver à la Source Sacrée. Les 40 km suivant seront parcourus sur une piste caillouteuse en assez mauvais état, mais comme on dis que le soleil vient après la pluie : le lac Iriki, un lac habituellement à sec. Pour la première partie entre la végétation et la seconde 25 km de plaine désolée avec un e vue surréaliste sur 360°. Sur le lac Iriki, la vitesse maximum des machines peut être atteinte. Attention, malgré tout, pour le coureur solitaire, les pièges sont souvent peu visibles, comme des langues de sable craquelées. Après le lac Iriki, les pilotes longèrent les magnifiques dunes de l’erg Chegaga. Avec l’expérience acquise dans l’erg Chebbi, ce ne fut pas un problème pour  la majorité des pilotes qui purent ainsi les apprécier à 100%. Après le dernier CP le paysage change de nouveau, une nouvelle piste dans le lit d’un oued, puis retour au bivouac de M’Hamid.
Beaucoup de soucis dans la catégorie camions. Après la troisième spéciale le camion Oil Racing, piloté par Winnebout de Lille, était en 5° position. Mais aujourd’hui, ce fut un mauvais jour pour lui, après 20 km il du abandonner sur casse de son moteur. Puis le camion de Bouwens, Art of  Speed, eut un accident. Le pilote du arrêter mais les deux copilotes continuèrent et finirent troisièmes. Le camion Mamouth, de Van Den Brink, cassa aussi son moteur et le Riwald du être aidé par Jack Brouwer de JB Trading. Brouwer eut une bonne journée, compte tenu du fait qu’il s’arrêta souvent pour aider d’autres concurrents dans les dunes, il fut le plus rapide des camions. Mais il nous dit que les dunes étaient plus techniques et difficiles que la veille, à un moment il décolla au dessus d’une dune et pria de retrouver le sol rapidement, mais quand il arriva au lac Iriki, il trouva incroyable les couleurs, le pourpre, le rose.

Le motard Martin Kruger du team Brouwers a eu la même réaction lyrique à propos du lac iriki, même quand il fit 60 km de trop ‘’ce fut difficile de naviguer et de trouver son chemin dans un tel environnement’’. Les motards ont eu besoin de beaucoup d’eau avec une température de plus de 40° dans les dunes, ce fut une spéciale difficile mais très belle. Beaucoup eurent des difficultés de navigation, et c’est sur ce point que Mirjam Pol fit la différence, elle fut de nouveau vainqueur en catégorie moto avec une avance de 50 minutes sur le suivant, Andrew Newland. La seconde spéciale fut dure pour Guido slaats, mais maintenant il est vraiment de retour’’J’ai eu une très bonne journée et j’ai apprécié’’. Son coéquipier Joey van den Outenaar ne fut lui pas chanceux, son quad pris feux et ne put plus repartir, il du être dépanné hors de la spéciale. 
Un jour de bouleversement pour toutes les catégories, certains SSV ne purent finir la spéciale et rencontrèrent des problèmes techniques, comme les teams de Pascal Mercier et Christophe Leclercq et celui de Janus sr van Kasteren et  Gerard Verhoeven, qui était second jusqu’à ce jour au classement général. Le leader, Thierry Jerome avec son copilote Geoffroy de Burlin, vainqueur de l’édition 2014 eut une très bonne journée ‘’nous avons fait tout notre possible pour rester dans le véhicule et ne pas utiliser la pelle, mais cela ne fut pas facile avec ces petites dunes traitresses ‘’.

Le leader auto, Jacky loomans eut un accident après 14 km de dunes et ne put poursuivre la course. Il du être évacué par hélicoptère, aux dernières nouvelles il était OK et de retour sur le bivouac. De même pour Gerard van Lieshout, mais il y a peu de chance pour qu’il reparte rapidement. Im Coronel pris lui l’avantage et gagna l’étape en catégorie auto, ‘’En général je ne conduis pas sans voir les traces des autres véhicules, mais cette fois j’étais seul avec mon roadbook, mais ce fut super’’. 

Motos et  quads
1. Mirjam Pol
2. Andrew Newland
3. Chris Barwick
Autos et buggy’s
1. Tim Coronel
2. Marius Reeder et Ivar Stein
3. Egbert Wingens et Carlo Reijs

SSV
1. Thierry Gerome et Geoffroy de Burlin
2. Jose Fernandez et Denis Habran 
3. Peter et Ilse Merceij
Camions
1. Jack Brouwer et Gerard van Veenendaal
2. Gert Huizink et Egbert Wingman
3. Gregoor Bouwens et Toon de Groof

.Mardi 21 avril Etape 5: Mhamid – Tissint (370 km)

Libya Rally 2015 Maroc du 16 au 23 avril 2015. Partie 1
Cinquième étape du Libya rally, de M’Hamid à Tissint.
Après le jour sombre du Libya rally, avec le décès soudain du motard Steve Vandenberghe, le rallye à poursuivi sa route vers Tissint après une minute de silence au départ.
Aujourd’hui au menu : une spéciale de 380 km avec un passage dans les dunes de Chegaga. Le départ a été pris à M’Hamid et emprunte la même piste que la veille  direction ouest et l’erg Chegaga. Des km 77 à 113 surf sur les dunes à l’honneur. La vitesse basse dans le sable mou fut comme d’habitude compensée par la traversée du lac Iriki, une partie à ne pas manquer. Puis la navigation nous conduisit à travers in mix de pistes dures avec quelques passages d’oueds et un peu de dunettes juste avant le petit village de Foum Zguid. 
Après un petit refueling de nouveau plein sud le long de la frontière Algérienne, c’est ici que démarre la piste qui est connue par les locaux comme ‘’la piste du dakar’’. Une contrée aride seulement accessible aux militaires et aux pilotes de rallye…
Cette édition 2015 compte déjà un certain nombre d’abandons, comme les participants devant quitter le rallye suite à des problèmes techniques ne pouvant être résolus sur place. Comme par exemple le Buggy de Mathieu Seradori, le moteur ne voulant pas démarrer ce matin. Martin Vandenbroek ayant dû faire remorquer son camion Mammoet hors de la spéciale par son asssistance, c’est terminé pour lui aussi, ‘’dommage, car c’est vraiment un grand rallye, mais nous sommes venu pour tester la mécanique et nous retournons à la maison avec une bonne quantité d’informations utiles. Et malheureusement une véritable perte cette journée, Mirjam pol, en tête de la catégorie motos, qui cassa le moteur de sa Honda. Finalement une perte aussi dans le team feryn, Joris Mattijs et Serge Bruynckens qui cassent dans les dunes dans un endroit très difficile d’accès, le camion balais est encore en train de les rechercher au moment ou nous écrivons ces lignes. Difficile de pronostiquer son départ ou non demain matin.

Assez parlé d’abandons et de problèmes techniques, nous avons aussi des nouvelles positives du bivouac. Dans la catégorie motos, la première place est entourée de suspense, aujourd’hui c’est Herwin Hopmans qui termine en tête, seulement 33 seconde avant Kim de Rycker ‘’j’ai beaucoup de respect pour Kim, la navigation n’est pas ce que je fais de mieux, lui peux conduire très vite et naviguer en même temps, respect’’. Avec deux spéciales remportées, Kim a 15 minutes d’avance sur le second, Andrew Newland. Herwin Hopmans est troisième au classement pour le moment. 
Au point de refueling nous avons bavardé avec le pilote quad Gerben Lieverdink, il roule avec les frères Van Eerd et Arjan Houtman ‘’aujourd’hui cela a été un peu plus facile, après ce qui s’est passé hier, impressionnant, mais superbe, beau passage de dunes’’. Gerad List à eu encore des soucis avec son quad, il a cassé le bras de support du Gps, a eu une crevaison et il décida de ralier le bivouac par la route après le point d’essence ‘’c’est mieux de prendre le temps de réparer tout cela au bivouac cet après midi et de repartir dans de bonnes conditions demain, je préfère cette solution ‘’.
Dans la catégorie camion le nouveau vainqueur du jour sont les pilotes du Dakar Jack Brouwers et Gerard van Veenendaalduf JB trading team. Ils remportent la catégorie camion, mais aussi ont été les plus rapides de toutes les catégories. Ils prennent la tête du classement aussi grâce au fait que Riwald se soit ensablé quelques fois, aidés par Enrico van der Donk du team Schoones Dakar, mais il faut dire aussi que Jack à eu une journée au top. Il est très positif sur le Libya rally ‘’ ce rallye est amusant, pas le même stress et pression que pendant un Dakar, l’année prochaine je viendrai peut être avec le quad mais je serai la’’.

Denis Rozand et Fodil Allahoum remportent la catégorie voiture avec plus de dix minutes d’avance sur Alwin Oud copiloté par Sigi Leurs. Le Bugga One de Jérôme  Bonfils et Stephane Irissou finissent à la sixième place ‘’un super véhicule  très puissant, mais nous avons eu des problèmes techniques tous les deux jours, mais nous continuons à nous battre. Le pilote Maaik Willems, qui à une très bonne expérience du Dakar, et Robert van Pelt du team Bastion finissent troisième, Maaik arrivant chaque jour au bivouac avec un grand sourire.
Après la longue étape du jour voici les résultats.
Motos et quads
1. Herwin Hopmans
2. Kim de Rycker
3. Andrew Newland

Autos et buggy’s
1. Henk van Steenbeek et Edwin van der Vegt 
2. Fodil Allahoum et Denis Rozand
3. Alwin Oud et Sigi Leurs (guest co-pilote)

SVV
1. Thierry Gerome et Geoffroy de Burlin
2. Pascal et Olivier Cattiaux
3. Laurent Tournay et Clarisse Beckers

La suite ....



 


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juillet 2017 - 21:02 Morroco Desert Challenge 2018

Lundi 20 Juin 2016 - 14:44 Morroco Desert Challenge 2017






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile