4x4-mag
4x4-mag

Le seul webzine Avec un maximum d'infos Sur le monde de l'Off Road au Maroc... Sur 2 ou 4 roues !



Merzouga Rally 2015



Sixième édition de ce rallye moto/quads/SSV se déroulant dans la région de Merzouga


5 étapes, plus de 1000 km de course dans un des plus beaux déserts du monde

Les grandes dunes de l'Erg Chebbi, qui peuvent atteindre une hauteur de 150 mètre, seront une nouvelle fois le grand challenge de la sixième édition du Merzouga Rally.

Le sable, les dunes, mais aussi les chemins escarpés qui serpentent à travers les montagnes de la région de Doudnib dans le sud du Maroc seront les ingrédients d'un rallye en mesure d'offrir une grande variété de terrains ainsi qu'une navigation technique et précise.

Le quartier général du rallye, sera de nouveau pour l'édition 2015 l'Hôtel Xaluca à Erfoud, pour permettre aux équipes d'assistance et aux concurrents de bénéficier d'un paddock fixe où ils peuvent travailler en tout confort.

Les Vérifs


 


 

Training Aera


 

Le prologue


Etape 1

Sam Sunderland (KTM) remporte la première étape du Merzouga Rally 2015
Yeste-Cuadra (Enjoy quads) remporte l'étape 1 en quad.
L'étape : Liaison 27 km, SS 157 km, liaison 40 km pour un total de 229 km
Ce fut une très bonne journée pour le pilote d'usine KTM Sam Sunderland, vainqueur du MR 2013, qui a remporté la première étape du Merzouga Rally face à Stefan Svitko (KTM) et Gerard Farres (KTM). Alessandro Botturi (Yamaha) a terminé en 4e position, tandis qu'Antoine Meo - le pilote le plus rapide du Prologue - ferme le top 5.
Mathias Walkner fut le premier coureur à prendre le départ de cette longue spéciale 157 km. Il a roulé avec Antoine Meo et Laia Sanz sur la plus grande partie de l'étape, avant de faire quelques erreurs de navigation, permettant Sunderland et Svitko de le rattraper. Meo a finalement terminé 5ème, Walkner 6ème, Piatek 7e et Laia 8e.
Bruno Martins fut le plus rapide de la catégorie Expert, suivi par Emanuele Piva et Paolo Caprioni.
Dans la catégorie SSV l'équipage espagnol Yeste - Cuadra de Enjoy Quads remporte l'étape 1 avec 5' d'avance sur le duo Abel-Manez (Los Amigos), Ibarz - Torne (profiter quads) complètent le podium provisoire.
La spéciale.
Aujourd'hui, le MR 2015 à démarré l'action avec une première étape technique ou les concurrents ont dû traverser deux des trois Ergs (montagnes de sable) du désert de Merzouga: les ergs Chebbi et Snaguy. Les concurrents ont pris le départ par l'Oued Ziz, direction sud par une série de petites dunes et un lit de rivière sablonneux rapide et. Au cap en direction de l'Erg Chebbi, les grandes dunes ont été franchies du Nord au Sud, avant d'aborder l'Erg Snaguy. Le parcours des experts s'est terminé au CP2, tandis que le Pro a attaqué le col rocheux du Scorpion pour amener les concurrents de nouveau à l'Erg Chebbi qui a été franchi cette deuxième fois sur le flanc ouest jusqu'au lac de Yasmina. Après un parcours à vitesse contrôlée, les pilotes ont pu se mesurer à eux-mêmes contestés sur le stade du désert, un "circuit" de 2 km de long de dunes et d'obstacles naturels.

 

Etape 2

Deuxième victoire d'étape pour Matthias Walkner
Henrichy-Bersey (AT4R ) revendique la victoire d'étape d'aujourd'hui.

Étape 2. Une liaison de 22 km, une ES de 163 km suivie d’une liaison de 40 km pour un total de 225 km.
Après avoir goûté le sable pour le premier jour de la course, l'étape d'aujourd'hui s’est déroulée principalement sur des pistes caillouteuses rapides. Après une courte liaison sur la piste légendaire du Dakar, une montée spectaculaire de  500 mètres  a amené les concurrents sur le plateau de Boudnib. Cette spéciale de 163 km de long a été conçue pour tester autant les compétences de pilotage des coureurs que leur capacité de navigation. Sam Sunderland, le pilote d'usine KTM a ouvert la voie, une tâche difficile, il a estimé que l'étape d'aujourd'hui était essentiellement une piste cavalière. La montée de la montagne a été particulièrement exigeante, même pour les Pro,  comme Alessandro Botturi, par exemple, qui a chuté mais a pu reprendre la course sans perdre trop de temps.

Les pilotes d'usine KTM continuent leur domination du MR avec Matthias Walkner qui remporte la victoire de cette seconde étape, suivi par son coéquipier Sam Sunderland, vainqueur de l'étape d'hier, et Antoine Meo. Alessandro Botturi fini 4e et première  Yamaha Factory. Stefan Svitko complète le top5.

Le MR n’est pas seulement conçu pour les pilotes Pro. Une attention particulière est accordée aussi à tous les amateurs qui peuvent attaquer le désert avec une moto de série dans la catégorie Rallye Lite. Comme Angel Leal, de Lleida, en Espagne. Avec plusieurs rallyes africains son actif, inclus le Lisboa-Dakar 2006, Leal teste la fiabilité de sa moto Sherco 450 SEF dans le désert de Merzouga.

Dans la catégorie SSV la victoire va à ... en face de ...

Matthias Walkner (KTM): "La montée de la montagne a été vraiment trompeuse. De zéro à 100, directement au sommet de la colline! J’étais fatigué après cela et j’ai décidé de ne pas trop pousser et de me concentrer sur la navigation. Cette stratégie bien payé. J’ai fait 3 erreurs de navigation, mais à la fin c’était ok. En général, c’était est une étape difficile pour la navigation et les chemins rocailleux ".

Antoine Meo (KTM): «Je suis habitué aux terrains rocheux, mais il ne m'a pas été facile de trouver la meilleure trace dans la montée  avec ma motos de rallye. 2 km après la montée je n’étais pas certain de la direction à suivre, mais heureusement Matthias (Walkner) est arrivé et nous avons continué ensemble jusqu'à la fin. Le Rallye Raids est un monde différent par rapport à l'Enduro. Ceci est mon troisième rallye et je profite vraiment de cette nouvelle aventure. Hier j’ai eu la chance d'ouvrir la piste sur les dunes et cela m'a beaucoup aidé à acquérir plus de confiance dans la navigation. C'était une expérience géniale. Aujourd'hui, je pourrais pousser plus sur les chemins rocailleux, mais le niveau des gars de tête est vraiment élevé. Je suis toujours en apprentissage au niveau de la navigation et le MR est un très bon rallye pour cela ".

Alessandro Botturi (Yamaha): "la piste rocheuse est ma spécialité mais je poussé trop fort sur la montée  et je suis tombé. Heureusement je ne perds trop de temps. Dans l'ensemble ce fut une très bonne étape et je suis heureux de mon résultat ».

LaiaSanz (KTM): «Aujourd'hui, j’ai fait une erreur sur une note du roadbook au  19 km et j’ai perdu du temps. C’est dommage parce que je pouvais faire un bien meilleur résultat. "

DanyPhilippaerts (Beta): «Hier, je dû  faire basculer mon esprit de l'enduro à la navigation en Rallye. Aujourd’hui  j’étais déjà plus habitué et j’étast plus confiant. Je profite du rallye.

Ange Leal (Sherco): «Je participe au  MR avec une Sherco 450 SEF dans la catégorie rallye lite. C’est une moto de série, j'ai juste ajouté le support de navigation pour le roadbook et fait un check up complet des suspensions. C’est une très bonne catégorie pour se rapprocher de la discipline du rallye. Je profite du rallye et des différents terrains.

Henrichy - Bersey (AT4R): «Aujourd'hui, la clé était la navigation donc nous avons  ralenti et nous nous sommes concentré sur le roadbook. Nous sommes heureux du résultat "

Ibarz - Torne (Enjoy Quads): "Ce fut une journée difficile, mais nous l’avons beaucoup appréciée. Nous avons ralenti  sur les chemins rocailleux mais nous avons eu aucun problème ".

Medero - Ventaja (Delfi Sport): «Aujourd'hui, il est dommage que nous ayons eu un problème électrique dans la liaison et nous n’avons pas ou prendre le départ. Demain, nous allons rejoindre la course, alors suivez le  nr 203 ".

 

Etape 3

Sunderland et Walkner se retirent du Merzouga Rally. Svitko passe en tête
Une autre victoire pour Henrichy- Bersey (AT4R)
 
Le Merzouga Rally perd deux de ses protagonistes: Sam Sunderland et Matthias Walkner. Le pilote d'usine KTM Colombie ouvrait la piste quand il a chuté au km 111,8 dans un lit d’oued, se brisant le fémur droit et la clavicule gauche. Meo et Walkner étaient le premier à aider leur coéquipier qui a été transporté par hélicoptère à l'hôpital privé à Errachidia pour des examens complémentaires. Meo et Walkner ont continués ensemble jusqu'à la fin de la spéciale. Le coureur autrichien, qui était malade depuis hier, a décidé de retourner au paddock.
Étape Marathon, les coureurs ont 200 km de liaison avant d'atteindre le bivouac dans le désert, où aucune équipe d'assistance n’est autorisée. Alors que Meo vas être crédité du temps qu’il a perdu en s’arrêtant et en aidant  Sunderland, la victoire provisoire de la SS3 va à Adrien Van Beveren (Yamaha Racing), suivi par Stefan Svitk, qui mène au classement général. Troisième Gerard Farres.

 Nathan Rafferty fut le pilote le plus rapide de la classe d'experts, suivi par Bruno Martins et Christophe Braun.

Ce fut une journée en demi mesure pour l'équipe de KTM avec Antoine Meo remportant l'étape, tandis que ses coéquipiers Sam Sunderland et Matthias Walkner se retiraient de la course.
Sam Sunderland ouvrait à nouveau la piste quand il est chuta au km 111,8 km dans un lit d’oued.
Meo et Walkner étaient juste derrière lui et ont été les premiers à aider le britannique qui a été transporté par hélicoptère à  Errachidia pour des examens complémentaires. Meo et Walkner ont continué ensembles jusqu'à la fin de la spéciale.
 Le coureur autrichien, malade depuis la veille, a décidé de retourner au paddock.
Dans la catégorie SSV, Henrichy -Berse, vainqueur du MR  2014, était le premier prendre le départ et pointait le premier à l'arrivée de la SS.
Ils remportent ainsi la victoire de la spéciale d’aujourd’hui. Ibarz- Torne (Enjoy Quads) et Labille - Niveau ferment le podium provisoire de l'étape d'aujourd'hui
.

La spéciale
Etape 3, 25 km de liaison suivis de 153 km de spéciale et encore 209 km de liaison pour rejoindre le bivouac. Total 387 km.
Le réveil a sonné très tôt aujourd'hui pour les coureurs qui devaient récupérer leurs roadbooks  dé 06.15  et cela une heure avant leur départ. Le MR est reconnu pour se concentrer sur la navigation et ce fut un défi supplémentaire pour tous les concurrents.
Première partie de l’étape Marathon, ce troisième jour de course comporte une étape spéciale relativement courte mais exigeante avec la traversée des Ergs Chebbi et Snaguy ainsi qu’une liaison de 200 km en hors-piste. A l'arrivée au bivouac, les machines furent garées dans le parc fermé, sans le soutien de l'équipe d'assistance.

Antoine Meo (KTM): «Ce fut une étape variée et spectaculaire avec des dunes, des traversées d’oueds, des pistes rapides et une section rocheuse extrême. La navigation a été très exigeante surtout au début sur la piste rapide et je pus récupérer du temps dans les dunes après le CP1. Je rattrapais Matthias et Sam, puis Matthias à fait une erreur. Nous étions ensemble quand Sam est tombé. Nous sommes restés avec Sam jusqu'à l'arrivée de l'hélicoptère. Nous avons perdu la concentration et nous sommes désolés pour son abandon, mais à la fin nous avons réussi à terminer l'étape sans faire beaucoup d'erreurs ".

Matthias Walkner (KTM): «Hier, j’était malade et aujourd'hui, j’ai pris le départ alors que je ne me sentais pas à 100%. La situation a empiré après l'arrivée de la spéciale. Je n’étais plus concentré et j’ai préféré ne pas prendre de risques supplémentaires, donc je me suis dirigé vers le paddock au lieu du bivouac. C’est dommage, j’appréciais vraiment le rallye ".

Xavier de Soultrait (Yamaha Racing): «J’ai vraiment apprécié la spéciale et aussi le fait que le roodbook n’ait été donnés que le matin. Je m'améliore en navigation, je gagne en confiance jour après jour ".

Markus Berthold (Kini Rallye): "je me suis cassé un doigt hier mais j’ai malgré tout pris le départ et je suis heureux d’avoir fini la spéciale. Trop dur? Non, je gère bien et je me réjouis pour la nuit au bivouac dans le désert ".

Henrichy- Bersey (AT4R): "Ce fut une course superbe. Le paysage était tout simplement incroyable. Nous avons réussi à gagner du temps sur nos concurrents et nous continuons à pousser pour obtenir les meilleurs résultats possibles ".

 

Etape 4

Botturi remporte la 4°étape.
Etape 4 : Liaison 15 km, SS4 216 km et liaison 35 km, au total 266 km.

Après 387 km et une nuit passée au bivouac au milieu du désert sans le soutien des équipes d'assistance, la deuxième partie de l'étape marathon a pris le départ ce matin pour la plus longue spéciale du rallye: 216 km dans le Dayat Maider, une zone désertique qui sépare les régions de Merzouga et de Zagora. Aujourd'hui pistes rapides de sable et hors-piste étaient au menu. Les Expert se sont arrêtés après 90 km au CP2, tandis que les Pro ont continués jusqu'à la ligne d'arrivée située près de Rissani.

Le vainqueur de l'étape d'aujourd'hui est le pilote d'usine Yamaha Alessandro Botturi. Toujours dans le top5 dans les 3 premières étapes, l'Italien a réalisé une belle performance et a terminé devant Gerard Farres et Laia Sanz. Avec Antoine Meo quittant le rallye pour un problème mécanique, Stefan Svitko mène au classement général, le second est Botturi à moins de 2 minutes.

Ce fut une mauvaise journée pour Carlos Checa qui a chuté et a du être amené par hélicoptère à l'hôpital privé à Errachidia pour des examens complémentaires.

David Hernandez fut le plus rapide de la catégorie Expert devant Valter Parisi et Maurizio Littame '. Diego Ortega Gil s’impose en quad.

Dans la catégorie SSV deuxième victoire d’étape pour Medero- Ventaja devant Henrichy - Bersey et Ibarz - Torne.

Demain  5ème et dernier jour du MR avec le GP des Dunes: deux tours d'un anneau de 45 km dans le célèbre Erg Chebbi. Le départ de style Le Mans sera un show dans le show de cette étape spectaculaire.

Alessandro Botturi (Yamaha): ce fut une étape parfaite. J’ai vraiment apprécié les parties sablonneuses mais aussi les pistes rapides sur le plateau. Le feeling avec la moto était vraiment bon et je suis vraiment satisfait. Demain, nous aurons besoin de pousser pour reprendre sur Svitko. Le départ Le Mans sera amusant et cela ressemblera à une course de motocross. Je suis prêt pour cela. "

Antoine Meo (KTM): "je suis tombé juste avant le CP2 et j’ai cassé le roadbook . Je ne pouvais pas continuer sans et je ne voulais pas prendre de risques supplémentaires alors que je dois courir dans la dernière manche  de l’Assoluti d'Italia ce dimanche, où je suis en tête du championnat. J’ai vraiment apprécié le Merzouga Rally et il était important d’acquérir  plus d'expérience dans ma préparation du Dakar ».

Medero - Ventaja (Delfi Sport): «c’est une grande satisfaction de gagner deux étapes d'affilée. Nous avons du lutter sur les 1° et 2° étapes, mais nous sommes vraiment heureux ".

Pro
1     14        BOTTURI Alessandro Yamaha
2     9         FARRES GUELL Gerard KTM
3     3         SANZ PLA-GIRIBERT Eulalia KTM
4     21       MONLEON HERNANDEZ Arm KTM
5     2         KLIMCIW Ondrej KTM PRRALLY
 
Expert
1     75     HERNANDEZ-GARCIA David         
2     94     PARISI Valter                             KTM             
3     93     LITTAMÈ Maurizio                     Yamaha

SSV
1     203         FIDEL MEDERO JUAN M.
2     201         HENRICY F - BERSEY E
3     208         IBARZ ALZURIA ROBERTO C
 
Quad
1     69             ORTEGA GIL DIEGO Yamaha

 

Etape 5

Alessandro Botturi remporte le Merzouga Rally 2015
Gerard Farres et Stefan Svitko complètent le podium
Le vainqueur du Merzouga Rally 2015 est l'Italien Alessandro Botturi, qui a pris le départ du Grand Prix des Dunes en tant que leader du classement général. Après le problème électrique qu'il a eu dans la liaison le pilote d'usine Yamaha avait juste un désir: finir la course et  gérer l'avantage de 2 minutes qu'il avait sur Gerard Farres et Stefan Svitko. Les concurrents ont pris un départ spectaculaire de style "Motocross" pour le GP des Dunes: deux tours d'un anneau de 37,5 km dans le célèbre Erg Chebbi. Adrien van Beveren (Yamaha) remporte sa première victoire d’étape sur le MR en catégorie Pro, Dooley gagne en expert alors que Ortego Diego Gil fut le quad le plus rapide.
L'équipage CULUS - Bonneadeau remporte la catégorie SSV.

Botturi fait un sans-fautes et remporte la victoire du MR 2015 devant Gerard  Farres, deuxième à  0.57 secondes derrière Botturi suivi de Stefan Svitko, troisième à + 1'.53. Olivier Pain (KTM) et Laia Sanz (KTM) sont respectivement 4e et 5e.

L'Américain Nathan Rafferty, qui menait la catégorie Expert, a confirmé sa position. Deuxième Christopher Braun et McGirr, suivi par Bruno Martins et Emanuele Piva.

Dans la catégorie SSV la victoire revient à l'équipage Français Henrichy - Bersey (AT4R) qui répète le succès de 2014. Deuxième Abel - Manez (Los Amigos) et le troisième est l’équipage Espagnol d’Enjoy Quads Ibarz - Torne.
Sport et Charité: L'équipe Los Amigos est engagée dans des projets humanitaires pour soutenir certaines Ong dans la région du MR. Cette année, le don est allé vers à l’association « des ailes pour la vie ».

Alessandro Botturi (Yamaha Racing): «Je suis vraiment satisfait de cette victoire. Ce matin, j’ai eu un problème dans la liaison avec un câble électrique et j’ai du réparer. J’ai pris le départ un peu nerveux, mais dans la course tout c’est bien passé. J’avais 2 minutes d'avance sur Farres et 2,5 sur Svitko, j'ai fait le premier tour avec eux afin de les gérer. J’ai trop poussé sur une dune et le moteur s’est arrêté. J’ai perdu un peu de temps mais à la fin cela n’a pas porté à conséquence. Je suis vraiment heureux que nous ayons pu créer une bonne dynamique. Nous avons couru le MR pour tester la nouvelle moto et j’ai eu un très bon feeling, le moteur est très bon et ainsi que le cadre et je pense que aussi que pour le Racing Team Yamaha c’est une grande satisfaction que de gagner le Merzouga Rally. En ce qui concerne le Dakar, je sais que je n’ai pas le rythme de Matthias Walkner ou Juan Barreda mais je serai  juste derrière eux.

Gerard Farres: «Je vais aller sur le Dakar cette année avec une nouvelle équipe, l'Himoinsa Racing et c’était génial de courir ici en guise de répétition générale.

Stefan Svitko (KTM): «J’ai vraiment aimé la navigation. Elle est beaucoup plus difficile que sur le Dakar. Je suis un peu déçu d'obtenir 6 «pénalité » qui m'ont coûté la première place du podium. En général, c’est un très bon entraînement pour le Dakar.

Laia Sanz (KTM): «J’ai vraiment apprécié le rallye, en particulier les 2 dernières étapes. La SS4 était la meilleure pour la navigation, qui m’a gardé concentrée sur plus de 200 km. Je n’ai pas poussé dans la première partie du rallye comme j'étais un peu fatiguée de la course d'Enduro en France et du rallye précédent. Il m'a fallu un certain temps pour changer de la mentalité des grandes pistes à la navigation des pistes sinueuses. Ce fut un grand entraînement pour le Dakar ».

Nathan Rafferty: "Ceci est mon deuxième Merzouga Rally et c’est une grande satisfaction de gagner cette course. Courir dans cette partie de l'Afrique est tout simplement fantastique. Un rallye est également une occasion extraordinaire pour visiter un autre pays et de combiner la passion pour la moto et la course avec le tourisme ".

Diego Ortega Gil (Yamaha): "Je reviens chaque année découvrir le Grand Prix des Dunes. Partir tous ensemble avec le bruit de l'hélicoptère de la télévision sur notre tête est inoubliable ".

Carlos Checa: "La course est technique et la région est magnifique. Je suis venu cette année pour profiter du désert et de la nouvelle discipline, sans la pression du résultat et j’ai vraiment apprécié le Merzouga Rally ".

Henrichy-Bersey (AT4R): "nous avons vraiment apprécié le Merzouga Rally. C’est une course technique sur un terrain varié. Nous avons pris le départ comme leader du classement général et nous avons été en mesure de gérer l'avantage sur Los Amigos et Enjoy  Quads. Notre objectif était de répéter le succès de l'année dernière et je peux dire «mission accomplie!"

 


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Décembre 2015 - 09:22 Merzouga Rally 2016

Jeudi 18 Décembre 2014 - 12:34 Afriquia Merzouga Rally






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile