4x4-mag
4x4-mag

Le seul webzine Avec un maximum d'infos Sur le monde de l'Off Road au Maroc... Sur 2 ou 4 roues !


Gazelle & Men Rally 2017, le récit de Pascal et Fabienne Team 118



Première édition de ce nouveau concept qu'est le Gazelle & Men Rally vu par nos amis Pascal et Fabienne.


1ere partie de notre récit et vérifs

Les choses sérieuses commencent. Préparation des cartes. Poses des points bivouac départ et cp1. Étude du terrain. Demain nous rejoignons le bivouac départ pour 6h30 et départ 1ers véhicules à 8h. Plus de téléphone à partir de là.
Les choses sérieuses commencent. Préparation des cartes. Poses des points bivouac départ et cp1. Étude du terrain. Demain nous rejoignons le bivouac départ pour 6h30 et départ 1ers véhicules à 8h. Plus de téléphone à partir de là.
Mardi 31 octobre, le grand départ, direction Perpignan et Alméria.
Après 3 jours de route (env 2500 km), la traversée maritime Alméria – Nador nous voilà arrivés à Erfoud dans le Sud est du Maroc.
Route faite avec les équipages 105 (Eric et Valérie), 103 (Samuel et Stéphanie), rejoint à Alméria par l'équipage 107 (Silviu et Laura).
Une soirée de retrouvaille avec d’autres équipages au Camping TIFINA, les derniers réglages et rangements dans le véhicule.
Nous passerons une bonne soirée, festive…..mais pas trop, le lendemain les choses sérieuses commencent.
Nous avons rendez-vous à 7 heures à l’hôtel Xaluca pour les différents briefings, d’accueil et sportif, ainsi que pour les vérifications techniques. Une journée bien chargée sous le signe de la bonne humeur.
Nous profitons de ces derniers instants de répit.
Et demain rendez-vous sur le lieu du premier bivouac à 6h30 pour la première étape, pour ne rien cacher la soirée n’a pas durée trop longtemps. La pression monterait-elle?



Notre ETAPE 1: 5 novembre - MECH IRDANE – MECH IRDANE – 19ème au général

Rendez-vous pour les 28 équipages engagés à 6h30 au bivouac, pour remettre nos téléphones et tout autre moyen de communication, navigation ou de vision lointaine, tout ceci étant formellement interdit.
Rappelons le, nous ne naviguerons qu’à la seule aide de notre compas et des cartes (noir et blanc) fournies par l’organisation.
Après le petit-déjeuner et le briefing concurrents, nous nous élancerons sur une étape en boucle pour une distance idéale de 88,05 kilomètres.
Notre objectif est de parcourir le moins de distance possible (au plus proche de l’idéale prise au GPS) et de pointer un maximum de contrôles de passage (balises) et si 88 kilomètres semblent peu, nous allons rouler le plus souvent hors-pistes donc rouler à faible vitesse.
A 8 heures, les premiers véhicules s’élanceront, ainsi de 2 minutes en 2 minutes sur 2 parcours différents, Fabienne au volant, Pascal à la navigation.
Tout commence……bien pour nous, nous sommes sur la pré-grille de départ et Pascal décèle un obus de valve qui fuit. Nous attendrons d’avoir passé la ligne de départ pour pouvoir le changer sans nous mettre en retard et prendre des pénalités. L’aventure commence.
Au programme de cette journée, principalement de la zone caillouteuse avec peu de sable et quelques pistes et surtout……. pour nous pas mal de « jardinage » en navigation.
Le résultat s’en fera ressentir immédiatement nous serons classé à 19ème avec 18,44 kilomètres de pénalités (en plus du kilométrage idéal) soit 13,23 km de plus que le 1er équipage (N°105 – Eric Lombard Ramel – Valérie Dot – Toyota HDJ 80).
Journée de calage nécessaire, principalement pour Pascal sur la stratégie et la finesse exigée pour la navigation.
Bonne prise en main du Patrol pour Fabienne qui a participé à 4 Rallye Aïcha des Gazelles en Jeep Wrangler, qui à l’occasion de cette étape aura fait un franchissement très technique dans un relief escarpé, en dévers sur un terrain sablonneux et rocailleux……cela a-t-il été nécessaire et bénéfique à notre parcours? Mais elle l’a fait!
Pour résumer, cette étape nous reprendrons le commentaire sur le site Gazelles and Men en live: 
« La leçon instructive :
La seconde surprise réside, on vous dit tout, dans des contre-performances d’habitués du Rallye Aïcha des Gazelles en tant qu’organisateur. Une petite leçon d’humilité ? Pascal Burg, l'équipage 118 (FABIENNE LALANDE BURG / PASCAL BURG) dont l’épouse est 4 fois Gazelle et qui est ouvreur en tire immédiatement la leçon : “J’ai l’habitude de naviguer et de me déplacer en musardant, en décalage du Rallye, à mon rythme. Il faut que je change ma manière de travailler pour être précis, maintenant. Une bonne leçon, instructive“. »



Notre ÉTAPE 2: 6 novembre – MECH IRDANE – NEJAK – 7ème de l’étape – 11ème au général

Réveil à 04h15 par Dominique SERRA, directrice générale et fondatrice du Rallye Aïcha des Gazelle (28ème édition en 2018) et du Gazelles And Men Rally.
Briefing concurrents à 5 heures tout en ayant pris son petit déjeuner, plié le campement, récupéré et rangé le 4X4, posé le CP1 sur la carte.
Départ dès le lever du soleil pour les premiers véhicules vers 6h30 pour une étape de 106,15 kilomètres (à l’idéal).
Un parcours aux reliefs et terrains variés avec les premiers passages sablonneux, un oued à franchir qui en fera voir à certains, ce qui nous fera passer à proximité du Gara M’Douar, de la Spirale d’Or et de la Cité d’Orion, avant de retourner vers l’Est et Erfoud.
Pour cette deuxième journée, notre trajectoire et notre stratégie s’affinent, le tout dans la bonne humeur et la convivialité – l’ambiance générale de ce premier Gazelles And Men Rally.
Nous terminerons ainsi avec 13,81 kilomètres de pénalités ce qui nous placera à la 7ème place du classement de l’étape et nous fera remonter à la 11ème place du général (17,02 km du 1er équipage)



Notre ÉTAPE 3: 7 novembre - NEJAK – NEJAK – 9ème de l’étape – 10ème au général

Le rituel réveil à 4h15, le briefing concurrents pour les informations sur l’étape, la mise en pré-grille, contrôle de pression des pneumatiques.
Nous testons les pneumatiques NOKIAN ROCKPROOF à l’occasion du rallye, nous optons pour une pression moyenne de 1,5 bar pour affronter tous les terrains rencontrés – Mise à part les dunes où nous nous serons à 1 bar.
117,28 kilomètres à l’idéal nous attendent pour une étape principalement composée de grands regs (plateaux de cailloux fins) roulants comportant quelques pièges (trous, saignées) ainsi que des reliefs caillouteux ou oueds à franchir, entre les grandes dunes de l’Erg Chebbi et l’Amada du Guir.
Nous soutiendrons un bon rythme de roulage et apprécierons le comportement des suspensions IRONMAN ELITE PRO.
Une fin d’étape à la tombée de la nuit avec le passage d’un oued sablonneux composé de dunettes et d’herbe à chameaux qui en fera voir à certains équipages.
L’occasion pour nous d’assister l’équipage 104 – Yannick HAFFNER – Clémentine HUHN – Nissan Patrol GR).
Un beau morceaux de bravoure pour certains, mais quels souvenirs déjà à partager autour de l’apéritif.
Nous terminerons 9ème de l’étape avec 7,05 km de pénalités – Soit 10ème au général avec 19,54 km d’écart avec le 1er équipage



Notre ÉTAPE 4: 8 novembre – NEJAK – NEJAK – 6ème de l’étape – 6ème au général

Au réveil, les yeux ensommeillés pétillent, à la fois impatients et inquiets, les équipages s’apprêtent à affronter l’étape des dunes dans l’Erg Chebbi.
Au programme, 59,51 à l’idéal à parcourir.
Dès la ligne de départ franchie, il ne faut pas tarder pour rejoindre le CP 1 au nord de l’erg, afin de rentrer à la fraiche sans trop de traces.
A ce premier CP, nous avons le choix de 2 parcours, X et Y. Le parcours Y prenant les plus petites dunes alors que le parcours X plongeait au cœur de l’erg slalomant autour et dans les plus hautes dunes.
C’est un peu à qui perd gagne, le X apportant des points bonus par rapport au Y mais il faut pouvoir effectuer un sans faute.
Nous avons la possibilité de nous grouper à 2 ou 3 véhicule lors des CP 2, 3, 4, 5 et 6, afin de pouvoir se désensabler mutuellement si nécessaire sans faire appel à l’assistance technique (200 km de pénalités)
Il faut savoir qu’il est normalement interdit de se suivre sur l’ensemble du rallye sous peine de pénalités sauf dans ce parcours de dunes.
Nous nous retrouvons toutefois seul au CP 1 et décidons de nous engager dans le parcours X.
Nous mettrons peu de temps à rattraper d’autres équipages avec qui nous ferons route ensemble.
Nous partagerons cette portion de dunes avec l’équipage 105 (Euro 4X4 Parts), 139 (M6 TURBO), et 108 (Montres Saint-Honoré).
Un pure moment de pilotage, d’entraide et de partage – de belles rencontres.
2 désensablements de l’équipage 106 (Safet Rastoder – Kareen Guiock – M6 Turbo).
Un beau plantage en dévers pour Pascal lors de la tentative de franchissement d’un mur de sable.
Se joindront à nous le SSV N° 24 Stéphane Noël – Clémence Quesnel – jusqu’à la sortie des dunes, pour problème mécanique suite à une casquette vers l’avant au franchissement d’une dune.
Après la balise 6, chacun reprendra son parcours en solitaire, en franchissant des dunettes et herbes à chameaux le long de l’erg.
Et c’est là que Fabienne posera le Patrol sur un muret en terre dure, bloqué les 4 roues dans le vide.
A force de terrassement, à l’aide du cric et de l’assistance de l’équipage 108 (planté lui aussi un peu plus loin sur un muret), nous pourrons rejoindre le bivouac à la nuit en traversant à nouveau un oued composé d’herbes à chameaux.
Une super journée de pur bonheur, on en redemanderait.
Nous arrivons 6ème de l’étape et sommes 6ème au classement général à 25,44 kilomètres du premier équipage.



Notre ÉTAPE 5: NEJAK – AMJRANE – 9 et 10 novembre - 10ème de l’étape – 5ème au classement général final

Après 4 jours de course, ce qui peut être le morceau de bravoure: L’étape marathon.
2 jours en autonomie sans bivouac, ni assistance mécanique pour un parcours idéal de 226,63 kilomètres.
Après avoir découvert qu’un (au minimum) support moteur avait lâché, nous partons peu confiant et essayerons de préserver le Patrol en évitant de prendre trop de vitesse dans les terrains accidentés pour éviter les rebonds du moteur dans son compartiment. 
Un début d’étape sans trop de relief, peu de points de repère qui nous mènera vers la traversée d’un oued (avec de l’eau mélangée au sable) qui causera quelques soucis de franchissement pour quelques équipages.
Sur une étape marathon, l’idéal est de pouvoir bivouaquer en pleine nature entre la balise 5 et la balise 6 – celle-ci ouvrant à 6 heures. 
Notre rythme peu soutenu nous fera arriver à la balise 5 dans les derniers et nous devrons aborder la traversée de l’Oued Rheris à la tombée de la nuit, le soleil rasant de face, le tout dans un vent de sable – Nous décidons de traverser l’oued dans sa plus faible largeur afin de ne pas prendre de risque – ce qui nous pénalisera en kilomètres – mais il vaut mieux assurer dans toutes ces dunettes et ,à chameaux.
C’est à la nuit noire que nous sortirons de l’oued, avant de traverser une longue zone caillouteuse qui nous mènera jusqu’au lieu de bivouac que nous avons programmé avec d’autres équipages.
Une soirée magique où chacun a pu sortir, partager, les spécialités régionales tant liquides que solides…….
)


Etape 5, 2ère journée marathon

Au réveil, au moment de partir fini les réjouissances, peu après le départ nous découvrons qu’il y a de plus en plus de jeu dans le compartiment moteur et que nous avons une grosse fuite de liquide de refroidissement.
Pour couronner le tout Pascal se trompe dans une prise de cap ce qui nous fait faire quelques détours dans les premiers kilomètres.
Soucieux, que devons-nous faire? 
Nous ne sommes qu’à quelques kilomètres du bivouac, nous rentrons et écopons des pénalités pour toutes les balises non pointées (de 7 à 12) en restant dans le classement ou nous continuons au risque de casser définitivement et d’être hors classement?
Nous prenons la décision de continuer, nous allons y aller tranquillement, nous passerons quasiment les derniers à chaque balise.
Pour cette 2ème partie d’étape, après être sorti des reliefs après Tafraoute du désert, c’est de grands plateaux au cap en ligne sur des dizaines de kilomètres qui nous attendent……le tout dans un beau vent de sable…….et le 4x4 qui doit être ravitaillé en eau régulièrement.
Nous arriverons enfin à rallier Amjare et notre dernier bivouac pour une belle soirée de fête.
C’est ici que l’on nous rendra nos téléphones…….pas pressés de les allumer…… on verra cela demain.
Content d’avoir terminé et ce à une place honorable puisque 10ème de l’étape et 5ème au classement général final avec au total 78,98 km de pénalités sur les 597,62 km idéal - à 36,82 kilomètres du premier équipage au général le N°105. (A 10,49 kilomètres de l’équipage 108 – Thierry Fresard – Pascal Pozzo Di Borgo

La fin de notre Gazelles And Men Rally, notre 5ème place au Général, la soirée de gala, le retour......

Dans la nuit, les mécaniciens ont réparé la fuite sur le circuit de refroidissement. Ils n’ont rien pu faire pour les supports moteur, nous rentrerons ainsi. (en fait 2 supports moteur et 2 supports de boite de vitesse cassés et réparés à Marrakech) 
Nous rallierons Marrakech avec en plus un défaut moteur, problème de puissance mais le Patrol nous ramènera bon an mal an jusqu’à Vélizy-Villacoublay.
Nous participons à une superbe remise des prix pleine d’émotions à l’Hôtel Pullman de Marrakech – chaque équipage étant invité à monter sur le podium pour une remise de trophée.
Avec Fabienne nous voulions participer à une épreuve dans le désert marocain, mais pas un rallye-raid de vitesse, le Gazelles And Men Rally correspondait à notre envie.
Envie de partager ce que Fabienne a vécu lors de ses 4 participations au Rallye Aïcha des Gazelles et Pascal de découvrir ce que vivent les Gazelles, comprendre et pratiquer la stratégie spécifique et unique du Rallye Aïcha des Gazelles.
Le résultat est plus que positif, nous avons vécu et partagé des moments exceptionnels, rencontrés des gens exceptionnels, le tout dans une ambiance très convivial.
Nous remercions vivement toutes les personnes qui nous ont soutenues, suivies – famille, ami(e)s, et nos sponsors sans qui rien n’aurait été possible:
ALL ROAD EXPÉRIENCE
NOKINA TYRES France (pneumatiques NOKIAN ROCKPROOF)
IRONMAN 4X4 (suspension ELITE PRO)
SIFA 4X4
EURO 4X4 PARTS
NEW LOOK 4X4
TOUT TERRAIN MAGAZINE
GPS GLOBE
DELTA PHI
SIGNARAMA VERSAILLES
RESTAURANT L’OREE DU BOIS (VELIZY)
CLUB MONTEMQUAD
TECHNORAID SERVICES 
CENTRE UNIVERS TOUT-TERRAIN
Monsieur le Maire de la commune de VELIZY-VILLACOUBLAY
OMAN DÉSERT CAMP



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Septembre 2016 - 18:08 Gazelles and Men Rally

 





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile