4x4-mag
4x4-mag






Rallye Maroc Historique



Rallye du Maroc Historique


SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Rallye Maroc Historique




 

Maroc Historic Rally du 23 au 28 mars 2020 ATT reporté du 01 au 07 juin 2020

Le 11e MAROC HISTORIC promet d'être grandiose ! 
Il se disputera (du 2 au 7 mars) reporté du 01 au 07 juin 2020, soit en avance par rapport aux éditions précédentes, pour permettre aux concurrents de mieux profiter de la clémence de la météo et des paysages superbes que nous offre l'Atlas. 
Le road book sera diffusé officiellement mi janvier, après que le parcours ait été validé par les autorités. Les 3 grandes régions traversées par le rallye seront Marrakech, Essaouira et Sidi Ifni. 
25 spéciales au programme, dont 35% de nouveautés.

https://www.yl-historicrallyevents.com/  

Parcours 2020

Le tracé est fait. Il est démentiel !
Voici le parcours définitif, qui annule et remplace la version précédente qui a du être modifiée en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Maroc la semaine dernière et qui ont provoqué des effondrements de routes. 
Donc sauf nouvelles intempéries ou contre ordre administratif, cette carte ne changera plus. 

Carte à télécharger ici: https://www.yl-historicrallyevents.com/attachment/1821357/   format pdf (32 mo)

Etape 1

L'étape 1 sera une mise en jambes dans le sud-est d'Essaouira.




 

Etape 2

La 2e étape du MHR s'annonce démentielle!
6 spéciales et 83.6km au programme du jour (distance totale 207.2km).
1ère spéciale: Meskala (15.3km), au milieu des Arganiers et quelques difficultés techniques qui ont mis à la faute certains concurrents l'année dernière.
Ensuite, 2 spéciales inédites: Bizdad (12.2km) et Takniouine (18.8km), qui risquent de devenir iconiques par leur beauté.
Ensuite, regroupement sur les collines au-dessus d'Essaouira près d'un magnifique château de pacha, avant de ré-attaquer Bizdad et Takniouine.
Nous finirons avec Zaouiat Lahcen (9.5km) et ses toboggans mis en images l'année dernière par l'équipe de F2X

Etape 3

Au programme, 96.8km de secteurs chronométrés répartis sur 6 spéciales et un total de 318.2km.
On attaque par la montée de Smimou (14.6km), une véritable course de côte rendue compliquée par le brouillard l'année dernière. Arrivée magique sur un plateau dominant Essaouira et la côte Atlantique.

Vient ensuite, Arganiers 1, une toute nouvelle spéciale de 13.9km dénichée par Yves Loubet. Piste sinueuse avec beaucoup de relances et un finish magnifique.

Pas le temps de souffler et on part pour Tamanar 1, une spéciale bien connue des habitués. 20km de piste très rapide avec une descente vertigineuse pour les gros coeurs, qui break sur un oued cassant, avant d'attaquer la remontée toute en finesse vers l'arrivée et les derniers km de plus en plus magiques.

Regroupement à la maison de l'Argan et on repart pour une nouvelle boucle sur Arganiers 2 et Tamanar 2, histoire de voir si la correction des notes du matin a porté ses fruits.

Final par Smimou en descente cette fois-ci, ou les petites cylindrées vont pouvoir s'en donner à coeur joie.

Retour sur Essaouira en fin de journée.

Etape 4

Etape 4, direction le nord d'Essaouira pour la plus grosse journée du rallye. 3 spéciales à parcourir 2 fois, pour un total de 404.5km, dont 95.6 de spéciales chronométrées.
Spéciales 16 & 19: M'RAMER. Nous avons raccourci cette spéciales mythique de 4km, mais les 20km au programme restent un gros morceau de bravoure, très vallonné entre les murs de pierres sèches. La spéciale préférée de Alexandre Leroy qui y avait signé le scratch l'année dernière.

Spéciales 17 & 20: TENSIFT, la spéciale aux 3 visages. On commence par du sinueux avant de descendre dans oued très étroit aux pierres acérées, quasiment en mode trial, puis la remontée amène sur un plateau avec de longues lignes droites et des enchaînements de virages tantôt rapide tantôt en épingles à cheveux. Une très belle spéciale.

Spéciales 18 & 21: TALMEST. Une spéciale rapide et large ou Arnaud Mahéo tentera de renouveler son exploit de l'an passé ou il avait fait le 3e temps scratch au volant de sa petite 205 GTI.

Au regroupement de TALMEST qui aura lieu à mi-journée, nous serons rejoins par le Raid International de Solidarité qui fera une action humanitaire avant de se diriger vers Essaouira pour une nouvelle action en faveur de l'enfance en fin de journée.

Etape 5

La liaison Essaouira-Chichaoua sera neutralisée. Les autos pourront être chargées sur leurs remorques pour rejoindre le départ de la 5e étape.
Cette 5e journée sera beaucoup plus calme que celle de la veille. Au programme 61.6km de secteur chronométrés pour une distance totale de 197.6km. 5 spéciales, dont 2 à parcourir 2 fois.
On démarre par la spéciale de Dar Oulad1, 9.5km. Petite spéciale mais attention aux cuvettes nombreuses qui risquent d'en surprendre plus d'un.
On enchaîne par Sidi Chiker1, un classique du rallye, grandes courbes, contournements de villages. Une spéciale plaisir et magique.
Ces 2 spéciales seront parcourues 2 fois dans la foulée.
On enchaînera par Kettara (Tamansourt), une dernière spéciale très rapide et relativement difficile. Le secret sera de rester dans les rails ou de trouver le grip dans les bas côtés.

Une véritable épopée

Rallye Maroc Historique
Rallye du Maroc , Rallye de légende
Tous venaient en force avec leurs armadas : Citroën, Peugeot, Renault, Lancia, Fiat, Ford Opel.

Une véritable épopée
Tous les grands constructeurs, et tous les grands pilotes, ont un jour nourri l’ambition de s’illustrer au Rallye du Maroc. Laisser leur empreinte sur cette épreuve d’anthologie revenait à s’inscrire, pour toujours, dans l’histoire du sport automobile. Le Rallye du Maroc, âpre, difficile et enchanteur à la fois, varié à souhait, n’avait pas son pareil pour révéler les talents –de jeunes coureurs locaux y faisaient sensation, n’est-ce pas Jean Deschazeaux ?

La sévérité du terrain et la détermination des concurrents ajoutaient à la glorieuse incertitude de la compétition. Dans les vallées profondes ou vers l’infini de l’horizon, dans le dédale de collines arides ou les labyrinthes de verdure, les machines se trouvaient soumises à un banc d’essai grandeur nature. La chaleur et la générosité de l’accueil, dans les villes et villages traversés, contribuèrent à laisser de cette course un souvenir impérissable.

En vérité, le Rallye du Maroc tenait une place à part dans le championnat du monde.
Voilà pourquoi il reste, aujourd’hui encore, ancré dans les coeurs et dans les esprits
 


Dans la même rubrique :
< >





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile